Annie … d’hier et d’aujourd’hui

hautes_alpes_2011Libraire de formation, j'ai longuement évolué dans le métier du livre et de la papeterie, occupant tour à tour des emplois dans l'édition et la librairie, d'ordre administratif ou au contact de la clientèle. Ce tour d'horizon professionnel a précédé un tour d'horizon géographique comprenant trois années au coeur des îles de l'Océan Indien.

J'ai observé et suivi le mouvement, m'adaptant aux circonstances de la vie tout en assumant mes activités de femme et mère, au sein de ma famille. Au fil du temps sont apparues de fortes gènes musculaires et articulaires me contraignant à réduire puis cesser complètement toute activité professionnelle, même partielle. Au cours d'une consultation hospitalière pluridisciplinaire, je suis diagnostiquée "fibromyalgique sévère". Durant cinq années, j'ai vécu une dépendance physique pour m'aider aux gestes du quotidien, ayant recours aux traitements forts pour calmer mes douleurs. Un forme de dépendance est apparue, accentuant ma déresponsabilisation personnelle au point de me faire peur.

A l'aube de la cinquantaine, j'ai réalisé que nul autre que moi-même ne pouvait me sortir de cette léthargie. Je ne suis pas née sous un signe de feu pour rien, et la lionne qui sommeillait en moi s'est éveillée, s'est étirée, et s'est mise en marche. J'ai appris à écouter mon corps, à le respecter, à l'aimer, à le remercier d'être mon véhicule terrestre pour le temps qui m'était imparti ici-bas.

En même temps j'ai saisi qu'une attitude "victimisante" nourrissait une souffrance psychique et physique, vecteurs de nombreux maux. Aller au coeur de cette souffrance, la reconnaître, la nommer permettait de faire sauter des verrous, de dénouer des blocages souvent très enfouis, remontant parfois à la prime enfance.

Le Reiki s'est présenté à moi sans que je n'en percoive à l'avance la profonde métamorphose qui allait suivre.

Je suis allée recevoir ma première initiation, sans aucune connaissance de cette technique, ni soin aupréalable, simplement en confiance, sur recommandation, et les effets apaisants sur mes douleurs physiques ont été quantifiables de suite.

Quelques semaines plus tard mon père est décédé, et le Reiki m'a permis déjà, d'avoir du recul et la force nécessaire pour traverser cette période difficile, avec une relative sérénité.

La suite s'est mise en place comme une évidence sur mon chemin, et au fur et à mesure que je gravissais les degrés de Reiki, ma santé se fortifiait à la grande surprise de mon médecin et de mon pharmacien, premiers témoins avec mes proches, de cette vitalité réacquise de manière totalement naturelle.

Sans thyroïde depuis 2008, je vis bien grâce à mes substituts d'hormones thyroïdiennes quotidiennes, et malgré un terrain arthrosique génétique me contraignant parfois, j'assume une belle autonomie de vie dans ce coin de Picardie Champagne que j'affectionne beaucoup, ( devenu Hauts de France depuis peu ) et qui contribue pleinement à mon ressourcement quotidien depuis maintenant quatre ans.

Ayant à coeur de faire connaître, de partager et de transmettre à mon tour cet art de vivre qu'est le Reiki, j'ai franchi le cap de la maîtrise auprès d'André Baechler à Fribourg en Suisse, m'inspirant d'un enseignement riche de simplicité, mettant l'accent sur le fait qu'être maître, c'est avant tout d'accompagner et d'être à l'écoute d'autrui jusqu'à ce qu'il acquiert sa propre autonomie.

Alors si un subtil élan vous pousse, vous aussi à devenir maître de vous-même dans un premier temps, à vous qui souriez tranquillement à la lecture de ces lignes, osez franchir le pas, sachez que j'aurai grand plaisir à vous accompagner sur votre chemin d'expression personnelle le temps d'une guidance, ou davantage, vers votre propre autonomie, vers votre propre bonheur!

 Avec toute ma bienveillance …

Annie